Biographie Jacques Cassard

jacques-cassardSitué sur les bords de l’Erdre, le Lycée Professionnel, communément appelé LPM de Nantes, porte également depuis 2010 le nom du célèbre marin et corsaire nantais, Jacques Cassard.

 

Jacques Cassard est né à Nantes le 30 septembre 1679 et mort dans la forteresse de Ham (Somme) le 21 janvier 1740, après quatre ans de détention.

Il perd son père alors qu’il est encore jeune. La famille étant sans ressources, sa mère obtient qu’il embarque sur un terre-neuva et qu’il participe à des campagnes de pêche au large des Grands Bancs. Il entre dans la marine à l’âge de 14 ans sur l’un des navires marchands appartenant à son oncle, le Dauphin de Cayenne.

 

Jacques Cassard commandera alors de nombreux navires de la flotte française, participant à des manœuvres guerrières en Amérique en Sud, avant que Louis XIV n’ait vent de ses exploits et lui octroie le rang de lieutenant de frégate et la gratification financière qui va de pair.

Devenu spécialiste de la « guerre de course »*, Jacques Cassard est connu pour être un redoutable manœuvrier. Le nombre et l’abondance de ses prises finissent par le rendre célèbre, autant que son respect des lois. Lorsqu’il est condamné à payer des amendes, il les paye sans discuter.

jacques-cassard2Le roi de France l’engage alors pour escorter divers convois de marchandises provenant d’Afrique fréquemment harcelés par les Anglais. Jacques Cassard prend ensuite le commandement d’une escadre direction les Antilles et multiplie les assauts contre les colonies anglaises, hollandaises et portugaises, pillant et rançonnant les navires ennemis pendant de longs mois.

De retour en France, il est promu capitaine de vaisseau en novembre 1712. Mais, sur le butin considérable qu’il a ramené des Antilles, Jacques Cassard n’a pratiquement rien touché. Ses promotions, symboliques, lui permettent à peine de subsister.

En 1736, Jacques Cassard va réclamer justice au Cardinal de Fleury, précepteur et principal ministre du roi Louis XV, ainsi que les sommes qui lui étaient dues. Mais son caractère fier n’arrange en rien la situation. Il se heurte à l’attitude hautaine du diplomate. Hors de lui, il insulte et bouscule le ministre. Déclaré fou, il est interné dans la forteresse de Ham dans la Somme, où il meurt après quatre ans de détention.

*Un corsaire est un membre de l’équipage d’un navire civil armé, autorisé par une lettre de marque (également appelée « lettre de commission » ou « lettre de course ») à attaquer en temps de guerre, tout navire battant pavillon d’États ennemis, et particulièrement son trafic marchand, laissant à la flotte de guerre le soin de s’attaquer aux objectifs militaires. Les corsaires ne doivent donc pas être confondus avec les pirates puisqu’ils exercent leur activité selon les lois de la guerre, uniquement en temps de guerre et avec l’autorisation de leur gouvernement. Capturés, ils ont droit au statut de prisonnier de guerre. Cette forme de guerre navale est appelée « guerre de course ».